Guide

Alimentation

En présence d’un syndrome du côlon irritable, il est essentiel d’avoir une alimentation équilibrée.

Outre le traitement avec Kijimea Côlon Irritable, les personnes concernées doivent également se montrer prudentes quant à leur alimentation. Si la barrière intestinale est perturbée, le côlon peut être sensible à certains aliments et à certaines habitudes alimentaires. C’est pourquoi nous suggérons de suivre les conseils suivants :

Tenez un journal de bord sur votre alimentation
Un journal de bord consacré à votre alimentation vous aidera à déterminer quels aliments provoquent chez vous des troubles intestinaux accrus. Notez vos habitudes alimentaires et les troubles intestinaux qui apparaissent. Apprenez à connaître votre corps et ses réactions. Cela vous permettra d’identifier les relations de cause à effet, ce qui, à son tour, vous permettra de procéder à des changements ciblés au niveau de votre alimentation. Vous trouverez ici un modèle de journal de bord à télécharger gratuitement.

Mangez lentement et dans le calme
Lors des repas, prenez votre temps. Mâchez bien chaque bouchée. Lorsque vous mangez, essayez d’éviter d’avaler de l’air. Par ailleurs, les personnes atteintes du syndrome du côlon irritable ont du mal à digérer de grosses portions. En effet, lorsque le tube digestif contient beaucoup d’aliments, les syndromes typiques du côlon irritable peuvent se déclencher. C’est pourquoi il est conseillé de prendre plutôt plusieurs petits repas : cela pèse moins sur l’estomac et sur le côlon.

Mangez équilibré
Pour aider votre intestin dans son travail de digestion, veillez à vous alimenter de façon équilibrée. Réduisez votre consommation d’aliments contenant beaucoup de graisses hydrogénées. En font notamment partie les aliments frits, les aliments très gras et le chocolat. Évitez également les épices très fortes. À la place, accordez votre préférence aux aliments naturels tels que les fruits, les légumes et la salade. Si vous souffrez de constipation, prenez des aliments riches en fibres. En effet, dans le côlon, les fibres absorbent l’eau et gonflent. Cela stimule l’activité intestinale et la digestion. Si vous souffrez de diarrhée et de flatulences, à l’inverse, consommez moins de fibres, car celles-ci risqueraient d’aggraver ces troubles.

Ernährung bei Reizdarm

Buvez beaucoup
Buvez suffisamment, environ deux litres par jour. Cela permet de réduire les constipations. Mais même en cas de diarrhée, il est important de s’hydrater suffisamment, car lors de diarrhées, le corps perd beaucoup de liquide. Il est particulièrement recommandé de boire de l’eau plate ou à faible teneur en acide carbonique, ainsi que des tisanes et des infusions à base de fruits et d’herbes. Évitez le café et les autres boissons à base de caféine, ainsi que l’alcool. Les boissons très gazeuses telles que les sodas sont également à éviter, car elles peuvent provoquer des ballonnements. Autant que possible, évitez de boire directement avant, pendant et après les repas.

Conseil :
Beaucoup de personnes atteintes du syndrome du côlon irritable souffrent également d’une intolérance au lactose. Essayez donc, pendant deux semaines, d’éviter le lactose, et notez dans votre journal de bord les effets que cela a sur vos troubles intestinaux.

Activité physique

Un autre conseil pour les personnes ayant un côlon irritable :

Veillez à avoir une activité physique régulière. En effet, une activité physique régulière stimule l’activité intestinale. Une activité sportive peut avoir sur l’intestin l’effet d’un massage. Intégrez plus d’activité physique à votre quotidien.

Les activités suivantes peuvent notamment avoir un effet bénéfique sur le syndrome du côlon irritable :

  • Promenades digestives
  • Vélo
  • Footing
  • Natation
  • Gymnastique
  • Yoga
  • Randonnée
Bewegung bei Reizdarm

Détente

Certaines recherches scientifiques ont révélé que le stress peut également aggraver les symptômes du côlon irritable.

Il est prouvé qu’un stress aigu entraîne des changements au niveau du tube digestif. Cela est principalement dû au fait qu’un stress (émotionnel) induit un changement au niveau de la sécrétion d’hormones, ainsi qu’une augmentation de la production de sucs gastriques. C’est pourquoi nous recommandons aux personnes ayant un côlon irritable de s’aménager des moments de détente. Veillez à avoir une gestion efficace du stress, et, si possible, accordez-vous régulièrement des moments de pause vous permettant de vous détendre.

Ce qui pourrait vous aider :

  • Exercices généraux de relaxation
  • Relaxation musculaire progressive
  • Training autogène
  • Yoga
  • Tai-chi
  • Qi-gong
  • Sommeil suffisant et, autant que possible, régulier
Entspannung bei Reizdarm